Cliquer ici pour imprimer
JEUDI 06 AVRIL 2017
design
Le match des meubles en ligne
Stephan Widmer et Marc Simoncini ont transformé le paysage entrepreneurial européen. Ils espèrent aujourd’hui tous deux concurrencer Ikea.
Par Clément Bürge

C’est l’histoire de deux serial-entrepreneurs européens que tout sépare et qui se retrouvent aujourd’hui en concurrence sur le même marché. Deux innovateurs, deux précurseurs de la nouvelle économie, qui ont su tirer parti du numérique pour prospérer et qui continuent aujourd’hui à prendre des risques, en innovant sur un marché nouveau, celui de la vente en ligne de meubles. Car les deux entrepreneurs font le pari que l’achat par internet de lits, d’armoires et de canapés va se généraliser. Chacun à sa manière, ils veulent court-circuiter les intermédiaires et permettre aux clients de s’équiper à meilleur compte en tirant parti du numérique. Ils ne se connaissent pas mais se retrouvent aujourd’hui en concurrence directe sur ce marché colossal qui pèse environ 80 milliards d’euros en Europe.

L’un est Français, l’autre Suisse alémanique. Ils ont tous les deux fait fortune en mettant les gens en contact. Le premier en leur permettant de trouver l’amour sur un site de rencontre, le second en leur permettant de se débarrasser de leurs objets encombrants via un site de vente aux enchères.

Marc Simoncini, né en 1963 à Marseille, a été l’un des premiers entrepreneurs à comprendre le potentiel des sites de rencontre. Il lance Meetic en 2002, qui connaît un succès phénoménal et aurait participé à la création de 6 millions de couples en France. La vente de l’entreprise au géant américain Match.com pour un demi-milliard d’euros fera la fortune de Simoncini qui, depuis, multiplie les investissements dans des entreprises innovantes comme Melty, un site de médias en ligne, ou OuiCar, une plateforme de location de voitures de particuliers.

Déloger le roi Ikea

Stephan Widmer, lui, est né en 1971 à Paris puis a grandi en Suisse, où il s’est lancé dans les affaires en tandem avec son frère Michael. Il a d’abord travaillé en tant que consultant informatique aux Etats-Unis avant de trouver l’idée qui fera sa fortune, inspiré par le modèle d’eBay et d’Amazon qu’il découvre outre-Atlantique. En 1999, les deux frères lancent le site Ricardo.ch, qui devient vite le site de vente aux enchères le plus populaire de Suisse et qui résiste à la concurrence internationale du géant eBay. En 2000, ils revendent le site pour se lancer dans de nouvelles aventures entrepreneuriales.

Depuis 2009, Marc Simoncini et Stephan Widmer se retrouvent donc en concurrence sur le marché de la vente en ligne de meubles. Marc Simoncini a investi dans Made.com, tandis que Stephan Widmer a créé, à nouveau en collaboration avec son frère, Beliani. Leur point commun? Les deux ont totalement internalisé le processus de production. Ils conçoivent le design de leurs meubles, les font produire en Asie et les vendent ensuite via des boutiques en ligne. En contournant les intermédiaires, les deux entreprises prétendent pouvoir diviser par deux le prix de leurs meubles par rapport à la concurrence traditionnelle. Leur différence? Made.com essaie de séduire les jeunes de la génération Y qui habitent dans des villes, développant des designs de meubles plus osés, ainsi que des meubles plus petits pour séduire les milléniaux vivant dans de petits appartements. Beliani, de son côté, cherche à conquérir une clientèle plus âgée, dotée de logements plus grands et de plus de moyens.

A terme, leur objectif est des plus ambitieux: déloger le roi Ikea, qui domine aujourd’hui sans concurrence le marché mondial des meubles. Mais l’activité n’est pas sans défis. En premier lieu car l’aspect logistique coûte cher: Beliani vient d’investir 20 millions d’euros dans des centres de distribution, tandis que Made.com a levé 66 millions d’euros pour développer sa chaîne de production. Il s’agit aussi de convertir les clients à l’achat de meubles en ligne, en ouvrant des showrooms physiques et en offrant des conditions de renvoi des produits très flexibles. Qui remportera ce match? Seul le temps nous dira lequel des deux talentueux entrepreneurs réussira à créer la meilleure alternative numérique au géant suédois.
_______

FICHES TECHNIQUES

Beliani

Stephan Widmer
Co-CEO de Beliani
Suisse
45 ans

Date de fondation: 2009
Basé à: Zoug, Suisse
Le point fort: reprend gratuitement les anciens meubles d’un client lors de la livraison.
Nombre de produits vendus: 1′500
Présence: 14 pays en Europe ainsi que Canada et Etats-Unis
Durée de la livraison: généralement en moins de deux semaines (majorité des produits en stock). Express: 24h
Prix de la livraison: gratuit dès 300 euros
Prix d’un canapé à trois places: de 370 à 1′500 euros
Employés: 210
Financement: auto-financé
_______

Made.com

Marc Simoncini
Investisseur de Made.com
Français
53 ans

Date de fondation: 2010
Basé à: Londres
Le point fort: peut amener un nouveau meuble sur le marché en quatre mois. La société développe une nouvelle collection par semaine.
Nombre de produits vendus: 2′500
Présence: 6 pays en Europe
Durée de la livraison: environ deux à douze semaines (produits fabriqués à la demande). Express: 48h
Prix de la livraison: 44 euros maximum
Prix d’un canapé à trois places: de 460 à 1′740 euros
Employés: 250
Financement: 66 millions d’euros levés
_______

Une version de cet article est parue dans le magazine Technologist (no 11).

Pour souscrire un abonnement à Technologist au prix de CHF 45.- (42 euros) pour 8 numéros, rendez-vous sur technologist.eu.

Lien de l'article: http://www.largeur.com/?p=4866

Copyright © 2017 Largeur.com. TOUTE REPRODUCTION INTERDITE.