Publicité

à LA UNE

ENVIRONNEMENT
Efficacité énergétique: quand les bénéfices se mettent au vert
 
INGENIERIE
Le tourisme en version scénarisée et interactive
EMPLOI
Les robots, ces voleurs de travail
 
HISTOIRE
Le mythe du nombre d'or
SUISSE
Ami-ami? Faut voir
 
SECURITE
Comment la blockchain fait évoluer la notion de confiance

AFFAIRES à Suivre
SUISSE  PARU DANS REFLEX
PARU DANS L'HEBDO  INNOVATION
INVESTIR  PARU DANS HéMISPHèRES

LES PLUS LUS depuis un mois
1
SECURITE
Comment la blockchain fait évoluer la notion de confiance
 2
RESEAUX
Rotary, Lions Club: derrière la philanthropie, le réseautage
3
INNOVATION
Sciences humaines: pourvoyeuses de travail à haut potentiel
 4
TECHNOLOGIE
Le son mis en nombres
5
SANTE
L’échelle du mal
 6
SCIENCES
Les fleurons de la science de demain

Réseaux sociaux
 

TECHNOPHILE

Commenter  Imprimer  Envoyer
entreprenariatJEUDI 22 JUIN 2017
Innover, un enjeu mondial
Moteur pour la croissance, l’innovation est encouragée par la plupart des gouvernements. Tour d’horizon des politiques publiques qui favorisent la création de start-up.
Par Julien Calligaro

Exemption d’impôts, permis spécial pour les entrepreneurs, partenariat public-privé… Que font les gouvernements pour promouvoir l’innovation? Dix exemples de politiques publiques en faveur des start-up.

FRANCE

Un label pour gagner en visibilité
French Tech, c’est le nom du label lancé fin 2013 par le gouvernement français pour désigner les territoires les plus favorables au développement des start-up. A ce jour, 14 écosystèmes ont reçu ce titre. La French Tech joue également le rôle de «marque» autour de laquelle les start-up peuvent s’associer. Le but: renforcer la visibilité internationale du pays.

En 2016, la France a classé 94 start-up dans le palmarès Fast 500 de la société de conseils et d’audit comptable Deloitte qui récompense les entreprises innovantes avec la plus forte croissance.
_______

IRLANDE

Adieu les impôts
Le gouvernement irlandais a annoncé début 2016 de nouvelles initiatives pour attirer les start-up, dont l’exemption totale d’impôts pendant trois ans pour les sociétés innovantes. Après avoir investi, un entrepreneur peut également obtenir un remboursement de l’impôt sur le revenu des six années précédant l’investissement, et ce jusqu’à 41% du montant de ce dernier.

L’Irlande figure parmi les pays les plus accueillants pour les entrepreneurs, selon un rapport de la Banque mondiale de 2016.
_______

DANEMARK

Un permis entrepreneur
Depuis 2015, le programme «Start-up Denmark» offre aux entrepreneurs la possibilité de demander un permis de résidence et de travail. Celui-ci est destiné aux personnes ne venant pas de l’espace économique européen et qui souhaitent fonder une start-up. Le document est délivré pour une période de deux ans avec possibilité de prolongation par période de trois ans.

Le Danemark est le troisième pays le plus accueillant pour les entrepreneurs, selon un rapport de la Banque mondiale de 2016.
_______

ETATS-UNIS

Une agence gouvernementale spécialisée
La «Small business administration» a été créée en 1953 pour défendre les intérêts des petites entreprises. Dans le cadre du programme fédéral «Startup America», cette agence a lancé plusieurs initiatives, telles que deux fonds d’investissement d’un milliard de dollars chacun. L’un concerne les sociétés implantées dans des régions en proie à des difficultés économiques, l’autre les entreprises à un stade précoce.

En 2016, les Etats-Unis ont terminé au quatrième rang de l’indice mondial de l’innovation de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).
_______

CHILI

Créer sa start-up en un jour
Depuis 2013, les aspirants entrepreneurs du Chili ont accès à une plateforme permettant de créer leur start-up en une journée. Après avoir notamment défini l’entité juridique ou choisi le nom de la société, un document est directement envoyé aux autorités fiscales chiliennes. Le but est de faciliter l’accès à l’entreprenariat: jusqu’en 2013, il était nécessaire de faire rédiger les documents par un avocat, puis les faire certifier par un notaire.

Un rapport des accélérateurs de start-up Gust et Fundacity de 2015 a classé le Chili dans les cinq meilleurs pays du monde pour les start-up.
_______

EMIRATS ARABES UNIS

Hub fintech
Les Emirats arabes unis pourraient bien renfermer le prochain hub fintech. Pour attirer les start-up actives dans ce secteur, le gouvernement local d’Abu Dhabi a mis sur pied une législation dite «bac à sable» pour que les nouvelles entreprises puissent s’implanter à des conditions plus souples.

La communauté d’entrepreneurs Magnitt, présente au Moyen-Orient, a listé l’arrivée fin 2016 de quelque 20 nouvelles start-up fintech dans le pays.
_______

ALLEMAGNE

Promouvoir le capital-risque
Le gouvernement allemand entend améliorer les conditions de mobilisation du capital-risque. Pour cela, il a créé plusieurs fonds dont le montant total s’élève à près de 2 milliards d’euros. Depuis l’année passée, la limite par investisseur du montant susceptible d’être subventionné a doublé pour atteindre 500’000 euros par an.

Rien qu’à Berlin, près de 2’500 start-up actives dans le domaine de la technologie sont présentes.
_______

SUISSE

Partenariat public-privé
Banques, compagnie aérienne, groupes de presse ou encore entités administratives: tels sont les différents membres qui composent Digitalswitzerland. Cet organisme a été créé en 2015 dans le but de stimuler la transformation numérique en Suisse. Il met notamment à la disposition des start-up des séances de coaching et leur facilite l’accès aux fonds.

En 2014, 2015 et 2016, la Suisse a été classée pays le plus innovant par l’indice mondial de l’innovation de l’OMPI.
_______

CHINE

Une ville dédiée aux start-up
Dream Town est le nom que le gouvernement de la ville de Hangzhou, à l’est de la Chine, a donné à un quartier qu’il a construit en 2014 spécialement pour les start-up. Les entrepreneurs s’y établissant ont droit à des locaux gratuits pendant trois ans et à des subventions de la part des autorités à hauteur de 420’000 euros.

L’incubateur Seedstars a désigné en 2015 la Chine comme le meilleur pays au monde pour créer une start-up.
_______

SINGAPOUR

Emprunter pour mieux financer
Le financement par emprunt est une option permettant de lever des capitaux sans renoncer à une partie de ses bénéfices. Les autorités singapouriennes ont ainsi mis en place un programme de microcrédits pour financer les opérations quotidiennes d’une société. Un autre dispositif permet l’octroi d’un prêt allant jusqu’à 10 millions d’euros pour l’achat de locaux ou d’équipements importants.

Singapour est le pays le plus accueillant pour les start-up, selon un rapport de la Banque mondiale de 2016.
_______

Une version de cet article est parue dans le magazine Technologist (no 12).

Pour souscrire un abonnement à Technologist au prix de CHF 45.- (42 euros) pour 8 numéros, rendez-vous sur technologist.eu.



Commentaires via Facebook



  

© 1999 - 2017 Largeur.com, toute reproduction interdite